Conférences Africaines de Management (CAM)

« Servir l’Afrique par le Management » (SAM !)

5ème Conférence Africaine de Management

Libreville (Gabon)

11, 12 et 13 mai 2017

avec des événements pré-conférence :

mardi 09, mercredi 10 mai 2017

 

APPEL À COMMUNICATIONS

 

(Télécharger le document PDF)


La Conférence Africaine de Management (CAM) est une manifestation scientifique de la Société Africaine de Management (SAM) organisée annuellement. Elle se déroule sur 3 à 5 jours, au mois de mai.


Les éditions précédentes :

  • La première édition a eu lieu à Dakar (Sénégal) les 16, 17 et 18 mai 2013.

  • La deuxième édition s’est tenue à Cotonou (Bénin) les 8, 9 et 10 mai 2014.

  • La troisième édition a eu lieu à Douala (Cameroun) les 28, 29 et 30 mai 2015.

  • La quatrième édition a eu lieu à Ouagadougou (Burkina Faso) les 5, 6 et 7 mai 2016.

L’édition 2017


Pour la 5ème édition, c’est avec honneur et plaisir que SAM se rendra à Libreville (Gabon) pour co-organiser la CAM 2017 avec l’Institut National de Sciences de Gestion (INSG) de Libreville les 11, 12 et 13 mai 2017. Cette cinquième édition de la CAM introduit deux événements pré-conférence les 9 et 10 mai 2017.


Thème de la conférence


Le thème générique de la CAM est : « Servir l’Afrique par le Management ». « SAM » ! Alors que plusieurs magazines internationaux (The Economist, Time Magazine, Le Point…) ont dernièrement consacré leur couverture à l’éveil économique de l’Afrique et prédit que sept des dix plus fortes croissances économiques mondiales durant les prochaines années seront africaines, une question cruciale pour les chercheurs en management comme pour les décideurs publics et privés, les partenaires au développement ainsi que tous ceux qui s’intéressent au sort de l’Afrique et du monde est de savoir comment cette Afrique renaissante, qui réorganise son économie et se remet au travail, peut construire une vision et énoncer des solutions – au besoin inédites – où l’effort, conduit avec méthode, permettra le progrès, la paix, l’unité et le bien-être pour tous. Cela commande le recours à l’analyse prospective et stratégique mais aussi la mobilisation d’une approche managériale dans la lutte contre la pauvreté, les conflits armés, les maladies, l’injustice, la corruption, etc., dans la gestion des politiques publiques (santé et hygiène, éducation, environnement, agriculture, justice, paix, sécurité, défense…), de la bonne gouvernance et l’état de droit, de la décentralisation et la coopération de proximité, des relations entre l’Afrique et les institutions économiques et financières internationales, du renforcement des capacités et du management des connaissances, de la réhabilitation et du réarmement de l’Administration et des valeurs publiques, des partenariats publics-privés… Quel éclairage peut apporter la recherche en management à ces multiples préoccupations qui, jusqu’à ce jour, ont été essentiellement traitées avec les méthodes d’autres champs disciplinaires (droit, science politique, économie, anthropologie, sociologie, statistiques…) ? Comment se traduisent en contexte africain les connaissances traditionnelles en management ? En quels termes se posent les problématiques de management au sens large (innovation, apprentissage, entrepreneuriat, financement, production, gestion des ressources humaines, marketing, stratégie, etc.) dans le contexte africain ? Que savons-nous des notions de leadership, de motivation, de négociation, de justice, de diversité… en contexte africain ? Toutes ces questions et bien d’autres ont naturellement leur place dans la CAM qui comprend un atelier doctoral, un atelier théorique/méthodologique, des tables rondes inclusives (décideurs publics, privés ou associatifs, scientifiques issus d’autres champs disciplinaires que le management, etc.) et des communications scientifiques. Nous sollicitons des communications, présentations et témoignages de la part d’universitaires (spécialisés en management ou dans toute autre discipline scientifique) aussi bien que de non universitaires (dirigeants, managers, salariés, décideurs publics, privés et associatifs, partenaires au développement, formateurs, consultants, étudiants…).


  • L’atelier doctoral permet à des étudiants en doctorat de présenter leur état d’avancement et leurs questions du moment devant des professeurs invités à réagir de façon préparée avant que ne s’engage une discussion plus ouverte.

  • L’atelier théorique/méthodologique permet aux chercheurs de se familiariser avec des éléments (basiques ou avancés) de théorie ou de méthodologie applicables dans les recherches en management.

  • Les tables rondes alimentent le dialogue entre praticiens et théoriciens du management en contexte africain.

  • Les communications scientifiques sont des travaux avancés (contribution théorique, méthodologique et/ou empirique significative).

  • L’atelier « cas pédagogique » est l’occasion de présenter une problématique organisationnelle caractéristique du fonctionnement des organisations africaines. Cet atelier est aussi une plateforme collective d’apprentissage d’écriture de cas pédagogiques. Ces cas sont d’une importance capitale car ils alimenteront et enrichiront in fine les enseignements sur le management en Afrique.

     

    Toutes les propositions seront évaluées en double aveugle. L’acceptation d’une proposition tiendra compte de son originalité, sa rigueur scientifique et sa pertinence.

     

    Valorisation des textes retenus

    Les propositions acceptées qui auront été présentées à la conférence seront publiées dans les actes de la CAM. Les meilleurs textes seront accompagnés vers la publication (dans AMS-African Management Studies ; dans diverses revues internationales ; comme chapitres d'ouvrages collectifs..).

     

    Conseil Scientifique de la Conférence

    Pr MBENGUE Ababacar (France) ; Pr ANASSE Augustin (Côte d’Ivoire) ; Pr AVOCKSOUMA M. Djona Atchenemou (Tchad) ; Pr BAIDARI Boubacar (Sénégal) ; Pr BAH Thierno (France) ; Pr BAMPOKY Boniface (Sénégal) ; Pr BAYALA Balibié Serge Auguste (Burkina Faso) ; Pr BIBOUM Altante Désirée (Cameroun) ; Pr BIDAN Marc (France) ; Pr BIGA DIAMBEIDOU Mahamadou (France) ; Pr BIGOU-LARÉ Nadédjo (Togo); Pr BIWOLE FOUDA Jean (Cameroun) ; Pr BOUKAR Hamadou (Cameroun) ; Pr CHARREIRE-PETIT Sandra (France) ; Pr CORNET Annie (Belgique) ; Pr DANKOCO Ibrahima (Sénégal) ; Pr de MONTMORILLON Bernard (France) ; Pr DESREUMAUX Alain (France) ; Pr DIA Amadou Lamine (Sénégal) ; Pr DIOP SALL Fatou (Sénégal) ; Pr FOUDA ONGODO Maurice (Cameroun) ; Pr GANDAHO Roger (Côte d’Ivoire) ; Pr GEORGESCU Irène (France) ; Pr GLIDJA Judith (Bénin) ; Pr GODÉ Cécile (France) ; Pr GUEYE Birahim (Sénégal) ; Pr HAFSI Taïeb (Canada) ; Pr HOUNKOU Emmanuel (Bénin) ; Pr KAMDEM David (Cameroun) ; Pr KAMDEM Emmanuel (Cameroun) ; Pr KONO ABE Jean-Max (Cameroun) ; Pr KOULAYOM Henri (Centrafrique) ; Pr CADIOU Christian (France) ; Pr LENGA Serge Didier (Congo) ; Pr LOUART Pierre (France) ; Pr MAMBOUNDOU Jean-Paul (Gabon) ; Pr MAYOUKOU Celestin (France) ; Pr MAZOUZ Bachir (Canada) ; Pr MERUNKA Dwight (France) ; Pr MONIN Philippe (France) ; Pr MOUNGOU-MBENDA Sabine Patricia (Cameroun) ; Pr NDIONE Louis César (France) ; Pr NDOUME ESSINGONE Hervé (Gabon) ; Pr NDOUR Ndiouma (Sénégal) ; Pr NGANTCHOU Alexis (Cameroun) ; Pr NGOK EVINA Jean François (Cameroun) ; Pr NKAKLEU Raphaël (Cameroun) ; Pr NLEMVO Frederic (France) ; Pr NZONGANG Joseph (Cameroun) ; Pr OUATTARA Abdoulaye (Côte d’Ivoire) ; Pr PRAS Bernard (France) ; Pr ROYER Isabelle (France) ; Pr SALL Mahmoudou Bocar (Sénégal) ; Pr SANE Seydou (Sénégal) ; Pr. SENY KAN Konan Anderson (France) ; Pr SIMEN NANA Serge FRANCIS (Sénégal) ; Pr SOGBOSSI Bertrand (Bénin) ; Pr SONG-NABA Florent (Burkina Faso) ; Pr SOULEYMANOU Kadouamai (Cameroun) ; Pr SYLLA DOUCOURE Karima (Bénin) ; Pr THENOT Maryline (France) ; Pr THIETART Raymond-Alain (France) ; Pr TIDJANI Bassirou (Sénégal) ; Pr TIOUMAGNENG Tafam André (Cameroun) ; Pr UM NGOUEM Marie-Thérèse (Cameroun) ; Pr WADE Mohamed El Bachir (Sénégal) ; Pr WOROU Rosaline Dado (Bénin).

     

    Comité d’organisation

    Dr. Jocelyn NEMBE, DG INSG

    Pr NDOUME ESSINGONE Hervé

    Pr  MAMBOUNDOU Jean Paul, Dr AVELE OBAME Louis, Dr  OKOUE Fabien, Dr MBENG EKOROZOK, Dr NDJAMBOU Ruphin, Pr JAMES Jean Claude, Pr  EKOMIE Jean Jacques, Pr ZOMO Gabriel, Pr MBA OWONO Charles, Pr MEZUI MBENG Pamphile, Dr LEBOU Joseth, Dr NEMBE Jocelyn, Pr NSIE Etienne.

          Dates à retenir

  • 30/09/2016 : ouverture du portail de soumission des résumés (https://cam.sam-ams.org)

  • 15/12/2016 : date limite de soumission des résumés (https://cam.sam-ams.org).

  • 15/02/2017 : date limite de soumission des papiers complets (https://cam.sam-ams.org). Seuls les documents complets soumis au plus tard à cette date seront évalués à double aveugle par le comité scientifique, se qualifieront pour les prix et seront admissibles pour les sessions de développement de papier et l’accompagnement à la valorisation.

  • 15/02/2017 : date limite d’inscription à l’Atelier doctoral (https://cam.sam-ams.org).

     

    Lieu du congrès

    INSG, Libreville (Gabon).

     

     

    Frais d’inscription à la conférence

     

    Pour les chercheurs et les professionnels :

  • Inscription anticipée (avant le 31 décembre 2016) :         75 000 FCFA – 115€

  • Inscription normale (entre le 1er et le 31 janvier 2017) :   100 000 FCFA – 150€

  • Inscription tardive (après le 31 janvier 2017) :                 130 000 FCFA – 200€

         Pour les doctorants :

  • Inscription anticipée (avant le 31 décembre 2016) :         40 000 FCFA – 60€

  • Inscription normale (entre le 1er et le 31 janvier 2017) :   50 000 FCFA – 75€

  • Inscription tardive (après le 31 janvier 2017) :                 65 000 FCFA – 100€


Frais de participation au dîner de gala


30 000 FCFA – 50€ pour tous les participants à la conférence.


Coordonnées de soumission de propositions, contact et information


https://cam.sam-ams.org




Conf. CAM